La ferme Le Café de la Comédie Le Gîte de la Lignate Frédéric Boutin puce Hans Boutin

Historique : le Café de la Comédie

Eugène Boutin reprend le Café de la comédie, rue de l'Hôtel-de-Ville (anciennement rue des Bouyns ou Bouifs – ancien nom des cordonniers), puis rue des Trois-Roys (nom d'une auberge), et rue des Religieuses (Ursulines) à Saint-Jean-d'Angély en 1933.
Superbement décoré, le Café de la Comédie se composait d'un vaste immeuble construit sur l'emplacement de l'Hostellerie huguenote des Deux Sirènes, fondée en 1432. C'était un haut-lieu de la vie angérienne, au même titre que "Robinson", sur les bords de la Boutonne, à l'emplacement du premier bassin du NCA.
Eugène Boutin continuera toutefois à faire négoce des graines fourragères (luzerne).

Après la mort d'Eugène Boutin, en 1939, le Café de la comédie est géré jusqu'en 1955 par Emma, sa veuve et Etienne Boutin, le frère jumeau de Francis.


En 1955 le Café est revendu à la famille Rocques : il deviendra un cinéma, le Vert Galant, puis, depuis 1968, un supermarché : Eco frais.

 

Ferme Boutin Vergné

Le Café de La Comédie
Accueil - Historique - La Ferme Aujourd'hui - Nos Engagements - Vente à la Ferme - Accès - Contact - Mentions Légales & Crédits
© Ferme Boutin 2015